VoUs AiMeZ Le CiNeMa ?

Voilà voilà...bienvenue sur mon blog. Je laisse mes avis sur les films, j'essaie d'expliquer pourquoi ils me plaisent et d'en mettre un peu de tous les genres... Bonne visite à tous et n'oubliez pas de mettre des commentaires avec vos avis !

17 février 2009

Classement des films vus en 2009 au cinéma.

1/ Slumdog Millionaire, de Dany Boyle.

2/ My Winnipeg, de Guy Maddin.

3/  Les noces rebelles, de Sam Mendes.

4/  LOL, de Lisa Azuelos.

Posté par Tarantinette à 10:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 avril 2008

Classement des films vus au cinéma en 2008

1/ Into the wild, de Sean Penn.

2/ Un conte de Noël, de Arnaud Desplechin.

3/ JCVD , de Mabrouk el Mechri.

4/ Cloverfield, de Matt Reeves.

5/ Phénomènes, de M. Night Shyamalan.

6/ Empties, de Jan Sverak.

7/ J'ai toujours rêvé d'être un gangster, de Samuel Benchetrit.

8/ Eldorado, de Bouli Lanners.

9/ Two Lovers, de James Gray.

10/CJ7, de Stephen Show.

11/Sukiyaki Western Jango, de Takashi Mike.

12/ My Winnipeg, de Guy Maddin

13/Kung-Fu Panda, de Marc Osborne.

14/ Wall-E, de Andrew Stanton.

15/ Sweeny Todd, de Tim Burton.

16/  The Dark Knight, de Christopher Nolan.

17/ Bienvenue chez les ch'tis, de Danny Boon.

18/ Paris, de Cédric Klapisch.

19/ Le journal d'un baby-sitter, de Robert Pulcini.

20/De l'autre côté, de Fatih Akin.

21/ Quantum of Solace, de Marc Foster.

22/ Hancock, de Peter Berg.

23/ A la croisée des mondes, de Chris Weitz.

24/ Made in Italy, de Stéphane Giusti.

25/ Martyrs, de Pascal Laugier.

Posté par Tarantinette à 10:51 - Commentaires [6] - Permalien [#]

03 septembre 2007

Bagdad Café

Réalisé par Percy Adlon

Avec Marianne Sagebrecht, C.C.H. Pounder 

Année de production : 1987

Mon avis

La solitude. Celle qui vous empêche d'avancer et qui vous donne envie d'envoyer bouler tout ce qui passe sur votre passage. Celle qui vous fait vous demander à quoi vous servez, pourquoi vous vivez, à quoi votre vie rime. Dans la vie, de nombreuses personnes naissent avec ces questions et tentent, jusqu'à la mort, d'en trouver les réponses. Le temps passe vite et on voudrait laisser une trace positive sur son passage, on se torture, on se détruit, on ne prend plus de temps de regarder autour de soi puisque de toute façon,"la vie ne sert à rien". Mais arrive parfois dans une vie un être qui vous sauve. Un "ange gardien", une personne qui a compris que pour vivre bien il fallait s'arrêter et prendre le temps d'observer les choses, d'en profiter.

Non, le thème n'est pas des plus recherchés et oui, ça fait très Walt Disney. Mais lorsqu'on croit en la vie et en l'homme, il est impossible de rester de glace devant un tel film. Selon moi, il est à mettre dans le même sac que La vie est belle de Capra, La mélodie du bonheur, Chat Noir Chat Blanc, Ed Wood ou encore Big Fish. Bref, de grands films à fortes émotions. Et ce sont eux qui me font aimer le cinéma à ce point je pense. J'aime quand à la fin d'un film, je monte me coucher avec le sourire au lèvre et la tête pleine de projets.

Un grand moment pour ma part. Mélange sublime d'esthétique et de fond, de désespoir et de joie, de larmes et de rire. Et cette musique !

Bref, à la fin de Bagdad Café, j'ai eu moi aussi l'envie de devenir l'ange gardien de quelqu'un. J'ai eu moi aussi envie de crier que la vie n'était pas inutile !

Posté par Tarantinette à 18:26 - B - Commentaires [6] - Permalien [#]

12 août 2007

:S

Désolée de ne pas être plus présente sur les blogs, mais j'ai des vacances très chargées et je n'ai pas du tout le temps de faire de critiques. Alors je reviens vers septembre et j'essaierai d'être plus régulière ! Bisous à tous !

Posté par Tarantinette à 09:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juillet 2007

Billy Elliot

030617_af_w434_h578_q80

Réalisé par Stephen Daldry, avec Jamie Bell, Gary Lewis, Charlie Hardwick Julie Walters

MON AVIS (rapide, pour rattraper le retard...)

Un film riche à tous les niveaux. Tant dans la photographie (qui est splendide), que dans le jeu des acteurs ou encore dans le scenario. Un film à voir, qu'on soit petit ou grand. Et voilà que je me retrouve encore à pleurer comme une madeleine  (mais elle fait que chialer celle-là !)...

Malgré quelques scènes un peu trop misérabilistes (qui créent une certaine faiblesse au film, selon moi) on y retrouve une grande fraîcheur mais surtout une grande humanité. Et à chaque nouvelle vision, je découvre un élément nouveau, des petits détails qui me font l'aimer encore plus.

J'aime la b.o, la gueules de gosses habillés à la n'importe comment, et cette histoire émouvante... "Billy Elliot", un magnifique petit film à avoir en dvd absolument ! Et en famille !

Posté par Tarantinette à 17:46 - B - Commentaires [6] - Permalien [#]

12 juillet 2007

Vol au-dessus d'un nid de coucou.

10825004

Réalisé par Milos Forman, avec Jack Nicholson, Louise Fletcher, William Redfield

MON AVIS. (rapide, pour rattraper mon retard !)

Un film incontournable, culte, boulversant... "Vol au-dessus d'un nid de coucou", ça vous retourne l'estomac de rire et de tristesse en même temps. Le film joue avec nos émotions... Certains peuvent trouver cette méthode facile, et c'est un peu vrai. Mais c'est plus fort que moi ! Je suis touchée et j'adore ça !

De plus, je ne peux rester indifférente à cette interprétation de Nicholson. Il est à la fois fou et réaliste, moqueur et humain... Un personnage complet , auquel je me suis très vite attachée.

On est amené à se demander où est la frontière entre la normalité et la folie. Pas de réponse... Mais ce film fait réfléchir sans être moralisateur pour autant.

Vol au dessus d'un nid de coucou me reste en tête. Il m'arrive même de repenser à des scènes en souriant tellement j'ai aimé, en fait. Un moment de cinéma très fort.


Posté par Tarantinette à 20:26 - V - Commentaires [6] - Permalien [#]

05 avril 2007

Quatre mariages et un enterrement.

animation_4_mariages

Date de sortie : 27 Avril 1994

Réalisé par Mike Newell

Avec Hugh Grant, Andie MacDowell, John Hannah

Mon avis

Hugh Grant, j'ai toujours trouvé qu'il craignait. Andie MacDowell, pareil. Par contre, Mike Newell il craint pas du tout, au contraire. Qu'il joue avec un petit magicien à lunettes, avec un bandit fini ou avec des aiguilleurs, ce réalisateur propose toujours des films de qualité. Quatre mariages et un enterrement est d'ailleurs loin d'être une petite comédie romantique sans intérêt. Non seulement il offre à Hugh Grant un chouette rôle (ce qui n'est quand même pas souvent le cas pour cet acteur mou) mais en plus il nous fait passer du rire aux larmes avec grande finesse. Il faut en tout et pour tout 30 secondes pour rentrer dans le film, tellement les personnages et l'atmosphère sont accueillants.

L'amour, l'amitié, la mort, la trahison, le désir. Il y a aussi les amis qui arrivent, ceux qui partent, des enfants qui naissent, un homme qui meurt. ...La vie, en somme. Une bande de grands enfants qui se cherchent, qui tremblent ensemble. Et comment ne pas retrouver quelques éléments de notre vie à nous tellement les situations sentent le vécu ?

Voilà ce que j'apelle un vrai bon moment. Une comédie dramatique touchante à tout points de vue. Et qui nous rapelle qu'il faut prendre un peu de distance face à sa vie.


Posté par Tarantinette à 12:20 - Q - Commentaires [7] - Permalien [#]

26 mars 2007

Apocalypto

Date de sortie : 10 Janvier 2007

Réalisé par Mel Gibson

Avec Rudy Youngblood, Raoul Trujillo, Dalia Hernandez

18704297

Mon avis

Après la sensation que "La passion du Christ" m'avait procurée, je me devais de courir au cinéma pour voir ce nouveau Gibson. Enorme moment, pour ma part. Tout ce que j'attendais ! Apocalypto risque certainement d'être un des plus grands films de cette année 2007, grâce au courage et au perfectionisme du réalisateur. Ce film est tellement propre qu'on se doit de rester collé à son siège durant toute la séance. A se demander si Mel Gibson n'a pas vraiment un peu de William Wallace dans le sang...

Le film débute en douceur et nous fait peu à peu découvrir la richesse de la civilisation Maya, très émouvante à travers la caméra de Gibson. Et soudain : le choc, l'invasion. Et voilà que le beau Mel sort toute la hargne et la peur qu'il a en lui. Il ne nous laisse en vérité que vingt grosses minutes pour nous installer et nous préparer mentalement à ce qu'il va nous faire vivre. Car dès cette rupture totale, chaque plan comptera tellement l'intensité sera forte et brutale. En effet, le spectateur recevra pas mal de coups dans la figure et dans le coeur tout au long de la séance. Et pourtant, à aucun moment celui-ci ne se sentira "voyeur". Car la souffrance est tellement montrée de près qu'on ne ressent pas cette sensation de "réalisme dégoûtant et misérabiliste". Patte de Jaguar et sa petite famille n'ont jamais existé, et Gibson peut leur faire faire ce qu'il veut.

Malgré son côté très historique, le film contient une part de surnaturel et d'inexplicable dans son atmophère, ce qui nous tient en halène jusqu'à la fin. Le héro n'est pas tout à fait humain et pourtant bourré de faiblesses, de doutes et de peurs. La beauté de l'histoire réside dans ce combat qu'il mène contre cette violence atroce et gratuite. On remarquera évidemment certaines allusions à la vie du Christ, qui, jusqu'à sa crucifixion, garda cette même détermination.

En conclusion, je vous présente le film qui m'a le plus touchée jusqu'à présent pour cette année 2007. Pour ces effets spéciaux à vous couper le souffle, pour cette audace mais surtout pour cette même et unique couleur que l'on retrouve dans chacun de ses films et qui fait que l'on peut véritablement le percevoir comme un artiste complet.


Posté par Tarantinette à 17:12 - A - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 février 2007

Rocky Balboa

Date de sortie : 24 Janvier 2007

Réalisé par Sylvester Stallone

Avec Sylvester Stallone, Burt Young, Antonio Tarver

18708488

Mon avis

En 1976, John G. Avildsen nous suprpend avec l'arrivée d'un nouveau film : Rocky. Comment ne pas fondre devant un personnage si humain et rempli de volonté, pourtant pas forcément gâté par la vie et par les autres. Rocky est un coup gagnant, assurément. Et puis comment pourrait-on oublier la scène de fin où Stallone cherche Talia Shire du regard en criant " Adriaaaaane !" après le match de fin, pour que celle-ci lui réponde enfin en hurlant à travers la foule : "Rockyyyyy". Mais malheureusement, la suite ne fut pas à la hauteur. Les autres films de la saga étaient regardables mais ne retrouvaient ni la force ni l'intensité du premier.

J'avoue que j'avais un peu rater la sortie de ce film, pensant au départ qu'il était sans intérêt, avec un boxeur qui répète les combats qu'on a déjà vu 36 fois. Mais à force d'entendre des critiques positives, j'ai décidé d'aller vérifier. Et je pense que j'ai vraiment bien fait. Car, grâce à Stallone, l'année 2007 commence en force.

Dans ce film, c'est plus Stallone que Rocky qui mène un combat sans merci contre les autres. Il est considéré comme une grosse brute finie, qui ne jouera certainement plus dans aucun film, mais se bat et impose son film avec une humanité incroyable. Désolée de vous l'apprendre, mais cet homme est très loin d'être fini et je dirais même qu'il a encore énormément de choses à dire. On sent que ce n'est pas toujours facile d'être seul contre tous. Car son combat, il se le livre avec des larmes et de la hargne. "Ce qui est important, ce n'est pas d'entendre ce que disent les autres mais d'entendre ce que tu te dis toi", lance d'ailleurs Rocky à son fils. Ce film est un cri qu'il se devait de pousser absolument, pour mieux respirer et vivre.

Rocky est rattrapé par le temps. La mort de sa femme et l'éloignement qui s'est formé entre lui et son fils sont les plus durs moments de sa vie. Malgré cela, il continue à avancer et à aider les autres, avec cette bonté incroyable qui fait qu'il est unique. Le fait de retrouver "la petite Marie" et puis Paulie, veillis mais pourtant toujours aussi touchants, apportent un plus au film. On se rapelle des moments forts du premier Rocky et on se rend compte de ce que ces personnages ont apporté au film.

La seule chose à laquelle on pense à la fin de ce film c'est : " Oh purée, il l'a fait". Stallone nous donne une bonne claque de ses grosses mains lourdes et vieillies et ça fait du bien. J'ai pleuré, ça c'est sûr et certain. Parce que ce film est fait avec rage, pleurs et intensité. Et c'est tout ce qui compte.

CLIQUE


Posté par Tarantinette à 14:05 - R - Commentaires [10] - Permalien [#]

10 février 2007

Prison Break

Série créée par Paul Scheuring

Avec : Wentworth Miller, Dominic Purcell, Sarah Wayne Callies

18603727

Mon avis

Pas courant que je parle d’une série sur mon blog, mais là j’avais trop envie ! Prison Break est une véritable révélation… Vous avez certainement plein d’affiches du tatoué Wentworth Miller dans votre rue, tellement cette série fait un tabac, et c’est compréhensible. En effet, cette série fait du bien, grâce à ses acteurs surprenants et justes, à son scenario recherché mais surtout à son suspens insupportable pour tout être humain normalement constitué.

Cette série constitue une véritable critique de l’Amérique. Un innocent qui va bientôt passer sur la chaise électrique, une meurtrière future  présidente des Etats-Unis, des policiers qui tuent sans raison… Cette série est beaucoup plus profonde qu’elle n’en a l’air.

Beau petit casting également…Mais la grande révélation reste tout de même Wentworth Miller, au regard profond et à l’intensité surprenante. Je pense que c’est le début d’une belle carrière pour lui…

On prend tout simplement son pied et on boit tous les épisodes sans s’en rendre compte. Il faut essayer ! On se laisse très vite prendre au jeu.

Posté par Tarantinette à 22:22 - P - Commentaires [10] - Permalien [#]